Il ne faut pas confondre « intolérance » et « allergie » alimentaire. L’intolérance peut provoquer une gêne, des ballonnements, des lourdeurs d’estomac. L’allergie, elle, se traduit par une réaction anormale du système immunitaire : réactions cutanées, respiratoires, palpitations cardiaques qui peuvent s’avérer gravissimes et parfois même, entraîner la mort.

Pourquoi sont-elles de plus en plus fréquentes?

Aujourd’hui, 4% des adultes et 8% des enfants en souffrent. Depuis plusieurs années, nous consommons des produits alimentaires issus du monde entier et cette trop grande diversification aurait des effets néfastes sur l’organisme, en particulier, sur celui des enfants.

De plus, les nouveaux procédés agroalimentaires, la pollution de l’air, concourraient à la multiplication des troubles.

Les principaux allergènes

Ils sont nombreux et très variés car on les trouve dans tous les groupes d’aliments. Parmi les plus connus : l’œuf, l’arachide, le lait, les légumineuses (soja, fèves, lentilles…), le poisson, les fruits à coques (amandes, noisettes, noix, pignons…), le latex (avocats, bananes, châtaignes…), les céréales, les ombellifères (carottes, cèleri…).

Pour les adultes, il faut y ajouter les rosacées (abricots, pommes, prunes….)

D’autres aliments provoquent de nouvelles allergies comme les mollusques, le quinoa, les oranges….

Certaines personnes peuvent aussi souffrir d’allergies croisées :

  • pollen et alimentaire (par exemple: pollen de bouleau et pomme de terre).
  • plusieurs aliments.
  • oléagineux et légumineuses (par exemple: amandes et lentilles)
  • des réactions croisées du latex avec les bananes, les épinards…

Dépistage et prévention

Pour les jeunes enfants, il est nécessaire de consulter un allergologue à la moindre alerte, qui procédera à des tests et qui pourra ainsi déterminer la ou les allergies.

Aucun traitement ne peut éliminer l’allergie alimentaire ce qui induit une vigilance constante.

Une étude attentive des produits et des préparations que l’on achète, ainsi qu’une bonne connaissance des appellations s’imposent. En effet, souvent, on peut lire : « traces de gluten » ou « contient : »émulsifiant lécithine de soja ».

La réglementation est extrêmement rigoureuse car elle permet de mettre en garde les individus sujets à des réactions allergiques.

En cas d’allergie grave, il faut toujours avoir avec soi un auto injecteur d’adrénaline, de façon à réagir immédiatement et ensuite, prévenir les secours.

Les allergies d’une personne doivent être connues par l’entourage et pour les enfants, les établissements scolaires ont mis en place des contrôles sévères afin qu’il ne survienne aucun accident.