Inattentions et pertes de mémoire chez la personne âgée sont souvent associées à des signes naturels du processus du vieillissement de la mémoire.

Il faut parfois du temps avant de se rendre compte des symptômes de la maladie d’Alzheimer, qui commence constamment par ce genre de troubles. Attention toutefois à ne pas s’alarmer sans raison.

Comment parvenir à se faire un diagnostic sur la maladie ?

Simple pertes de mémoire ou maladie d’Alzheimer ?

Le trouble de la mémoire est le symptôme le plus perceptible associé à la maladie d’Alzheimer. L’individu est dans l’incapacité de se souvenir des événements du quotidien, qui semblent comme effacés de sa mémoire. De ce fait, la personne malade ne se rend généralement pas compte de son état.

En plus des événements passés, elle a de plus en plus de mal à mémoriser de nouvelles informations et répète fréquemment les mêmes questions.

Le trouble peut aller dès le départ jusqu’à une difficulté de reconnaissance d’objets divers, de personnes ou l’oubli d’un ou plusieurs prénoms.

Le malade possède également des troubles associés, qui l’empêchent de se situer dans le temps (jour de la semaine, saison, mois…)

Perte de l’autonomie.

L’individu atteint a de plus en plus de mal à effectuer les tâches de la vie quotidienne et devient dépendant de ses proches sur certaines choses, comme par exemple pour faire la cuisine, les courses ou le ménage.

Confrontée à de nombreuses déceptions face à ce handicap, la personne a également tendance à entrer dans un état dépressif plus ou moins profond, et se repli souvent sur elle-même, lorsqu’elle est encore consciente de ses difficultés. L’individu perd son caractère propre et change progressivement, devenant excessif et exubérant.

En plus de ses aptitudes, ses passions disparaissent peu à peu avec elles. La personne n’éprouve alors plus d’envie ou de motivation pour des activités qui l’intéressaient autrefois.